Souffrez-vous d’une fasciite plantaire, d’une épine de Lenoir ou d’une myoaponévrosite plantaire ?

Souffrez-vous d’une fasciite plantaire, d’une épine de Lenoir ou d’une myoaponévrosite plantaire ?

Souffrez-vous d’une fasciite plantaire, d’une épine de Lenoir ou d’une myoaponévrosite plantaire ?

Plusieurs personnes aux prises avec des douleurs au talon, éprouvant une sensation de brûlure sous le pied se font dire qu’ils peuvent être atteints de fasciite plantaire ou d’une épine de Lenoir.

En fait, il existe aussi une autre atteinte, la myoaponévrosite plantaire. Seuls une radiographie, un IRM ou une échographie peuvent nous certifier sur la présence de ces problématiques. Comment différencier ces trois inflammations?

Qu’est-ce qu’une myoaponévrosite plantaire?

Il s’agit d’une inflammation au niveau de l’attache du fascia plantaire et\ou de son environnement. La myoaponévrosite est un muscle situé autour du FPSM (fascia plantaire superficiel médian), le muscle abducteur de l’hallux (gros orteil).

 Les causes mécaniques sont les plus fréquentes – sauts, surutilisation, surplus de poids. Donc, trop de compression et de tension excessive sur les structures plantaires sur une longue période créent usure et douleur.

Pour la fasciite plantaire et l’épine de Lenoir, le  mode de développement est similaire.

Souffrez-vous d’une fasciite plantaire, d’une épine de Lenoir ou d’une myoaponévrosite plantaire ?

Qu’est-ce qu’une fasciite plantaire ?

La fasciite plantaire (FP) se présente comme l’inflammation du fascia plantaire superficiel médian (FPSM). L’inflammation est dans le fascia même. Les fibres de collagènes subissent une traction excessive et se font trop étirer, voire déchirer.

Pour la fasciite plantaire, l’inflammation est dans le fascia même. Les fibres de collagènes subissent une traction excessive et se font trop étirer, voire déchirer.

Souffrez-vous d’une fasciite plantaire, d’une épine de Lenoir ou d’une myoaponévrosite plantaire ?

Pour la myoaponévrosite, c’est un muscle atteint situé autour du FPSM, particulièrement le muscle abducteur de l’hallux (gros orteil).

Souffrez-vous d’une fasciite plantaire, d’une épine de Lenoir ou d’une myoaponévrosite plantaire ?

Qu’est-ce qu’une épine de Lenoir ?

Pour l’épine de Lenoir, le fascia va se décoller de l’os du talon (calcanéum) et provoquer l’inflammation. Puisque c’est l’os du pied qui est blessé, le tissu cicatriciel sera une petite excroissance osseuse. La calcification peut aussi être une réaction de défense du corps pour se protéger de la tension excessive du FPSM.

Souffrez-vous d’une fasciite plantaire, d’une épine de Lenoir ou d’une myoaponévrosite plantaire ?

Staquet, podologue, affirme que « lorsque la fasciite plantaire est chronique, une épine calcanéenne peut apparaître. Il s’agit d’une calcification du tendon qui se forme à l’insertion du fascia plantaire. L’épine calcanéenne n’est pas la cause des douleurs, elle est la conséquence d’une fasciite plantaire pas ou mal traitée ».

L’épine de Lenoir n’est pas la cause des douleurs,  elle est  la conséquence d’une fasciite plantaire pas ou mal traitée !

Certains désordres métaboliques peuvent grandement fragiliser les muscles et les fasciae. Ces maladies ne déclenchent pas nécessairement la fasciite plantaire, mais leur présence entraîne une faiblesse dans les différents tissus fasciaux, pouvant même les déformer, et amener un ralentissement dans le processus de guérison.

D’ailleurs, chez les gens présentant une douleur podale bilatérale, notamment les personnes âgées, nous pourrions suspecter la présence d’une problématique concomitante, comme le diabète par exemple.

C’est pour cette raison que certains professionnels croient que  « la présence d’une épine calcanéenne n’a aucune relation avec une aponévrosite ».

Vous connaissez maintenant les trois types d’inflammation qui provoque une douleur sous le pied.  La myoaponévrosite plantaire, l’épine de Lenoir et la fasciite plantaire.

Nous allons maintenant voir comment soigner la fasciite plantaire,  pour apaiser cette sensation de brulure sous la voûte plantaire. Cette gêne persistante qui peut vous déranger durant la course à pied ou dans tout autre  activité sportive.

Des soins en ostéopathie peuvent grandement vous aider !

Martine Lamoureux, ostéopathe, D.O.

Références :

Compression et traction des structures plantaires en charge[1]

[1]KLEIN et SOMMERFELD, Biomécanique des membres inférieurs, Elsevier Masson, 2008, p. 399

Épine calcanéenne à l’attache du fascia plantaire[1]

[1]L’épine de Lenoir, [En ligne],https://www.indexsante.ca/chroniques/431/epine-de-lenoir.php,(consulté le 28 août 2018)

Muscles plantaires superficiels[1]

[1]TAIBI, A. M.D., Les muscles du pied. Anatomie descriptive topographique fonctionnelle et clinique, [En ligne], p. 26 (consulté le 28 août 2018)